top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurjackiebhamilton

À qui accorder du temps et de l'importance



Nos rapports avec les autres sont-ils équitables? Avons-nous tendance à accorder le même degré de temps et d’importance à ceux et celles qui nous en donnent OU nous les tenons un peu pour acquis?

Peut-être sommes-nous de l’autre côté de la clôture : nous constatons, avec désolation et impuissance, que les efforts que nous mettons pour maintenir les liens sont souvent à sens unique.


Je suis d’accord que nous n’avons pas tous la même quantité de temps libre à accorder aux autres, ce qui, souvent, est le facteur numéro un qui nous empêche d’être totalement disponibles.


Toutefois, il y a certains signes qui ne trompent pas et c’est vers eux que je veux nous amener aujourd’hui afin que nous arrêtions de mettre nos énergies dans des « causes perdues ».


Tout d’abord, il nous faut être conscients que la Vie va vite et que nous évoluons à différentes vitesses, mais aussi que, pour certains, l’évolution ne se fait pas du tout, ce qui engendre un écart. Une amitié de toujours, par exemple, peut devenir un fossé infranchissable. Nous nous réveillons un matin et nous n’avons plus rien en commun.


Ici, c’est la Vie qui nous invite à avancer et à nous ouvrir à d’autres expériences. La Vie aime le mouvement; elle se nourrit de changements et de transformations!


Si nous nous demandons si, dans le moment, certains de nos liens sont à sens unique, il suffit d’attendre que ces personnes nous fassent signe. Attendre qu’elles nous appellent, qu’elles nous écrivent pour s’enquérir de nous.


Comment pouvons-nous mesurer l’intérêt et l’importance qu’une personne nous porte si nous sommes constamment celui ou celle qui initie les rapports. Celui ou celle qui invite. Celui ou celle qui s’informe. Celui ou celle qui a besoin de la présence de l’autre dans sa vie.


On peut, également, mesurer l’importance que nous avons pour l’autre le jour où un conflit éclate. Cet individu fera-t-il des pieds et des mains pour régler la situation ou il nous ignorera tout simplement? Ira-t-il jusqu’à refuser d’adresser la problématique si nous lui ouvrons la porte?


Ce sont des signes qui ne trompent pas. Ils signifient deux choses :


  1. Nous vivions probablement dans une relation qui était fausse, c’est-à-dire que notre vis-à-vis devait ressentir certaines frustrations envers nous qui sont restées non exprimées et, à partir de l’instant où un semblant de prétexte est arrivé pour remettre en cause la relation, il en a profité pour prendre de la distance. Parfois, une distance qui contribuera à la fin définitive de la relation.

  2. L’autre possibilité est que cette personne vit des choses difficiles qu’elle ne désire pas partager. Elle est en plein conflit intérieur, cherchant elle-même à comprendre le pourquoi de ses ressentis (de ses ressentiments). Ici, nous ne pouvons que respecter le processus en cours.


En fin de compte, le plus important à retenir ici, c’est d’ARRÊTER DE FORCER les choses. Il faut LAISSER VENIR. DONNER DU LESTE. Permettre à la relation de respirer par elle-même sans que nous ayons constamment à intervenir, à fournir le respirateur artificiel pour que les liens puissent continuer à exister.


Notre énergie est précieuse. Gardons-la pour ceux et celles qui apprécient notre présence et qui sont intéressés par elle. Il vaut mieux MOINS de liens, mais des liens SIGNIFICATIFS. ________ GENS DE L'EUROPE : Mes livres papier sont désormais disponibles via Amazon. Découvrez ma collection sérénité : de petits livres à petits prix qui font le plus grand bien.

111 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page