Rechercher
  • Jackie B. Hamilton

Si nous savions à quel point la vie nous aime


Il arrive souvent, dans la vie, que nous soyons ébranlés par certaines situations que nous n’avions pas vu venir ou que nous n’avons pas voulu voir venir. Parfois, le tremblement de terre est tellement fort que nous avons l’impression qu’il nous sera impossible de réparer tout ce qui est cassé. Mais c’est rarement le cas.

Ce n’est qu’une fausse perception causée par le choc. Car si nous prenons le temps d’analyser tous les autres aspects de notre vie, souvent, nous réalisons que ce qui cause notre bouleversement intérieur n’est qu’une partie d’un tout qui va quand même relativement bien.

Remettre les pendules à l’heure

Ainsi, s’il y a une des sphères de notre vie qui est présentement en grand changement, cela ne signifie pas pour autant que notre vie doit s’arrêter. Tout est une question de perception et d’interprétation. L’interprétation que nous voulons bien donner à la situation.

C’est pourquoi il nous faut rapidement remettre les pendules à l’heure. Oui, nous avons perdu notre emploi, mais nous avons encore notre famille, nos amis, nos rêves et désirs et, surtout, la possibilité de trouver quelque chose de mieux. Oui, nous vivons une rupture difficile, mais étions-nous vraiment heureux? S’il est humain de sentir une certaine réticence à vouloir poursuivre notre route sans l’autre, nous devons tout de même apprendre à analyser la situation à partir de ce qui ne fonctionnait vraiment pas plutôt qu’à partir de ce qui fonctionnait. Car, bien souvent, l’autre nous faisait la vie dure et, malheureusement, voilà quelque chose que nous sommes prêts à oublier lorsque nous vivons une grande peine.

Tout est merveilleusement orchestré

Si nous savions à quel point la vie nous aime et combien elle a travaillé fort pour orchestrer tout ce qui se passe présentement dans notre existence afin, justement, de nous amener à vivre quelque chose de plus vrai, quelque chose qui nous ressemble davantage et nous comblera beaucoup mieux.

Si nous prenions quelques instants pour réfléchir à tout cela. Pour réfléchir à notre résistance à laisser aller les choses dans la direction que la vie nous propose… Réfléchir à ce désir conscient ou inconscient de vouloir revenir dans une situation qui, pourtant, nous tuait à petits feux ou à grands coups d’incendie pour certains… Cela fait-il du sens d'accepter de se traiter ainsi? Sincèrement? Allons-nous véritablement dire non à la possibilité d’être plus heureux parce que le passage que nous traversons présentement nous semble insurmontable?

Il est vrai qu’il serait probablement plus facile de revenir en arrière, de capituler et laisser l’ancienne situation reprendre sa place. Mais nous devons savoir que ce qui goûte amer ne pourra jamais goûter bon. De ce fait, ce qui nous rendait malheureux ne pourra que nous rendre davantage malheureux surtout que, maintenant, nous sommes conscients que tout cela, ce n’est pas véritablement ce que nous voulons pour nous.

Nous savons que nous avons le droit d’être heureux, tout comme nous savons (même si nous le nions) que ce qui est en train de se passer, c'est la réponse à une demande de notre âme de nous rapprocher de notre bonheur. Nous nous devons d'honorer celle-ci.


175 vues

Jackie B. Hamilton, auteure
Québec, Canada

 

info@jackiebhamilton.com

© 2017 par Jackie B. Hamilton, créé avec Wix.com