Rechercher
  • jackiebhamilton

Attirer la chance

Dernière mise à jour : 23 mars


Est-ce que la chance existe pour vrai? Y a-t-il véritablement des gens plus chanceux que d’autres et que signifient ces périodes de malchance dans lesquelles nous nous retrouvons coincés parfois?


Tout d’abord, je crois qu’effectivement certaines personnes sont de véritables aimants qui attirent tout ce qui nous allume dans la vie : amour, argent, réussite.


Toutefois, je doute que cela ait un quelconque rapport avec le fait qu’elles soient bénies des dieux comme on voudrait bien le croire. Néanmoins, je soupçonne que, justement, leur chance vient du fait qu’elles nourrissent cette conviction qu’elles sont nées sous une bonne étoile.


Ici, nous avons un élément important à retenir : Nourrir la conviction que… Car, en réalité, ce n’est pas ce que nous sommes qui importe le plus, mais ce que nous croyons être. Toujours.


L’autre jour, je parlais avec une amie de l’importance de la valeur que chacun s’attribue. Par exemple, nous n’avons qu’à penser à toutes ces personnes non qualifiées qui réussissent à occuper des postes importants simplement parce qu’elles ont l’audace de prétendre être ce qu’elles ne sont pas. Nous en connaissons tous, n’est-ce pas?

Et pendant ce temps-là, il y a vous et moi qui essayons de trimer dur pour atteindre une certaine forme de réussite personnelle, mais qui n’y arrivons pas parce que trop incertains par rapport à ce que nous VALONS, mais, aussi, par rapport à ce que nous VOULONS.


Vous savez, les gens chanceux ne craignent pas de dire qu’ils sont chanceux! En fait, ce sont des personnes convaincues et déterminées qui foncent sans aucune hésitation. Et, tel un archer, elles fixent leur cible (leur objectif) et ne se laissent pas facilement distraire.


Elles sont aussi davantage tournées vers l’action que l’introspection. Elles connaissent la loi de cause à effet… Pour que les choses bougent, évoluent, prennent forme, ça prend du mouvement. Il faut leur instiguer une direction.


Si nous restons tranquillement chacun chez soi à espérer vivre une vie de rêve, nous risquons d’être amèrement déçus.


À l’inverse, si nous sommes excités par l'idée de découvrir, d’expérimenter, de tenter le coup, de faire des essais-erreurs, nous venons de multiplier nos chances de voir notre vie arborer de nouvelles couleurs beaucoup plus chatoyantes.


Rappelons-nous que nous sommes rarement victimes des circonstances puisqu’en général, nous les créons.


Nous les créons par nos pensées, nos choix, nos décisions, nos paroles, nos actions et nous les créons aussi dans le silence et l’immobilité.


Si nos discours et nos convictions profondes sont toujours tournés vers l’espoir, vers la gratitude, il va de soi que notre vie se formera selon ces nouvelles demandes vibratoires.


Une pensée initie une émotion, mais l’inverse est aussi vrai.


Nous avons peur et notre cerveau se met à faire défiler encore plus de situations anxiogènes.

Nous pensons à un événement et notre corps se crispe et notre respiration devient difficile.


L’un ne fonctionne pas sans l’autre et notre corps répond toujours très fidèlement ce qui se passe au-dessus des épaules, et ce, afin que nous puissions rapidement intervenir car, au bout du compte, qui est le maître ici sinon nous-mêmes.


Il est et sera toujours fait selon notre volonté; notre volonté prenant sa force dans l’idée que nous nous faisons de nous par rapport à la situation à laquelle nous envisageons de nous greffer.


Si nous avons l’impression que toute notre vie n’a été et n’est encore qu’une bataille incessante pour obtenir un peu de tout ce que les autres ont en abondance, demandons-nous ce qui se passe à la tour de contrôle, tout là-haut, entre nos deux oreilles.


La vie ne nous donne QUE ce que nous demandons, QUE ce que nous pensons mériter.


Que pensons-nous mériter? Un peu plus ou un peu moins d’amour? Un peu plus ou un peu moins d’argent? Un peu plus ou un peu moins de succès? Le méritons-nous vraiment? En sommes-nous certains? Pourquoi? Euh…


Là où il y a le doute, là où il y a rupture de courant. L’énergie qui transporte le désir et qui veut le propulser pour le matérialiser s’affaiblit et, parfois, finit par totalement disparaître et c’est alors que nous nous sentons complètement anéantis.


Il y a entre ce que nous voulons et ce que nous pensons mériter TELLEMENT de distance qu’il est parfois quasi impossible d’arriver à connecter les deux.


Mais nous ne blâmerons pas notre enfance ici car ceci appartient au passé et le passé ne doit servir qu’à nous rendre meilleurs.


Si nous voulons véritablement que les choses changent, nous devons devenir une « nouvelle » personne. Il faut que l’Univers tout entier voie à quel point nous sommes motivés et engagés afin que le déclic se fasse et que la chance, curieuse comme elle est, ait envie de venir frapper à notre porte.


De devenir une nouvelle personne peut impliquer de nous éloigner de toutes ces sources qui font de l’ombre à nos rêves et projets. Mais, avant même de tout mettre sens dessus dessous, travaillons d’abord sur nos propres pensées - sur notre intérieur - afin d’arriver à dire et à ressentir avec CERTITUDE que, oui, nous méritons davantage d’amour, davantage d’argent et davantage de succès dans la vie. Nous le méritons; nous le voulons et nous le demandons.


Le reste s'ensuivra.


 

Faites appel à la canalisation pour obtenir de la guidance de la part des êtres de lumière.


132 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout