Rechercher
  • jackiebhamilton

Cette lumière qui cherche à nous ramener à la maison



Nous sentons-nous parfois comme des brebis égarées? À adopter des comportements, à faire des choix qui, nous le savons pourtant, vont davantage nous plonger dans la noirceur?


Nous avons l’impression que tout va si vite, d’être constamment entraînés par le courant de la rivière qui ne nous laisse aucun répit. C’est pourquoi nous ne prenons jamais le temps d’analyser la façon dont nous interagissons avec la Vie.


Vous savez, il existe en chacun de nous un bon et un mauvais conseiller. Habituellement, le mauvais parle beaucoup plus fort et prend davantage de place, mais cela ne veut pas dire que le bon n’existe pas.


Il est peut-être plus discret, plus timide, plus vulnérable, mais lorsque nous prenons le temps de l’écouter, ce qu’il a à nous dire vaut de l’or. Il est cette lumière en nous qui, à elle seule, sait nous ramener à la maison, pour ne pas dire à la raison.


Comme nous ne sommes pas habitués au son de sa voix, nous préférons de loin écouter les propos déjantés de notre mauvais conseiller qui, lui, a su faire sa place tout au long de notre vie. Mais n’est-il pas temps que tout ceci s’arrête?


Si nous voulons réellement arriver à nous sentir davantage en équilibre, si nous voulons ramener un peu de paix et d’harmonie dans notre vie, nous devons faire un effort conscient pour écouter « l’autre voix », celle-là même qui nous aidera à aller vers une autre voie beaucoup plus prometteuse.


Cela ne veut pas dire que le chemin proposé sera le plus rapide ni le plus facile, mais la récompense obtenue à la toute fin nous convaincra que chaque frustration, chaque moment de découragement en valaient la peine.


Nous devons apprendre à désormais être conscients de l’existence de cette dualité en nous : le bon et le mauvais conseiller. Et de vérifier si nos paroles, nos actions et nos pensées proviennent majoritairement de l’une de ces sources.


Lorsque nous sentons monter en nous du mépris et de l’envie, nous savons que notre mauvais conseiller a parlé. Il a surligné en jaune un aspect de la situation afin que nous nous sentions menacés, réveillant ainsi notre besoin de juger pour nous valoriser, ou a fait poindre l’injustice derrière nos envies non comblées de sorte que nous éprouvions une certaine rivalité envers l’autre.


Prenons l’habitude de repérer si nos décisions sont influencées par notre bon ou notre mauvais conseiller et réajustons le tir.


Ce simple exercice peut avoir un impact surprenant dans notre vie alors pourquoi ne pas nous y mettre tout de suite.


 

Découvrez mon programme d'accompagnement pour reconditionner son esprit!

103 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout