Rechercher
  • jackiebhamilton

Comment j'ai découvert que j'avais un don pour la canalisation


Il y a quelques années, alors que je faisais mon exercice quotidien d'écrire mes gratitudes à la vie et de dresser ma liste de souhaits, je me suis mise à écrire une question sur ma feuille de papier. Une question « existentielle » parce qu'à ce moment-là un des aspects de ma vie me tirait vers le bas.


J'ai aussitôt senti que les mots affluaient à mon esprit et cela, croyez-moi, n'avait rien à voir avec ce qu'on appelle l'inspiration lorsqu'on écrit un article ou un livre, par exemple. J'en sais quelque chose puisque je suis auteure et blogueuse.


C'était plus intense, plus rapide comme débit. En fait, j'avais peine à arriver à coucher sur le papier toutes les phrases qui s'enchainaient les unes après les autres.


Après quelques minutes, le message était là et il était indéniable pour moi qu'il ne provenait pas de mon imagination car j'étais plutôt réticente avec certaines parties qui ne correspondaient pas à ce que j'avais envie d'entendre, mais, oui, avec ce que j'avais probablement besoin d'entendre. Et, pour moi, cela était une preuve irréfutable.


C'est ainsi que, pendant plusieurs jours, j'ai testé le réseau, comme on dit, et ça marchait à tous les coups. C'était comme si je branchais une fiche dans le mur et l'écran de l'ordinateur s'allumait et permettait l'arrivée des messages.


Au début, j'étais très mal à l'aise de raconter ceci à mes amies les plus proches. J'avais peur de passer pour « une folle », et ce, même si tout le monde savait à quel point j'étais ouverte et fascinée par tous les mystères que l'Univers recèle.


Cela créait chez moi un grand inconfort car, moi-même, à une certaine époque, je remettais en question ces auteurs qui écrivent en état de canalisation.


J'ÉTAIS PRÉDESTINÉE Et puis je me suis rappelée tous les phénomènes étranges que je vivais depuis toute petite dont des rêves d'exorcisme à répétition, qui rajoutait d'ailleurs à mes autres sources d'anxiété et contribuait à aggraver mon problème d'insomnie.


J'ai bien dû déménager une bonne douzaine de fois depuis l'âge de 16 ans et dans chacun des endroits où j'ai habité, j'ai expérimenté ce que j'appelle des phénomènes poltergeist : des bruits, des appareils électroniques qui s'allument tout seul, des objets qui disparaissent ou sont déplacés, des odeurs étranges, la sensation que quelqu'un me touche durant mon sommeil ou sentir le lit bouger parce qu'on y prend place à mes côtés, etc. À l'époque, je pensais que c'était les endroits le problème, mais j'ai fini par comprendre que les entités me suivent parce qu'elles perçoivent que je suis un canal de communication. C'était aussi simple que cela.


ACCEPTER SON DON

Si je suis convaincue être tombée dans la marmite du druide, comme Obélix, en ce qui a trait à mon don pour l'écriture, je dois vous avouer que les doutes viennent et vont en ce qui concerne la canalisation pour recevoir des messages des hautes sphères.


En fait, ma plus grande peur - et c'est aussi ici une invitation pour moi à cheminer - c'est de décevoir la personne qui recevra le message et il m'arrive parfois, durant un exercice d'écriture automatique, de me dire « Sérieux? Je ne vais pas écrire cela! » mais je le fais tout de même parce qu'il s'avère, à date, que ce qui me met mal à l'aise semble souvent être tout de même bien reçu par la personne en question. Je vous donne un exemple ici d'un commentaire reçu suite à une canalisation qui m'a mise un peu mal à l'aise.


(Message intégral)

OMG

C’est si vite ce texte. Je viens d’envoyer la question.

Je n’ai jamais vu les choses comme ça. Ça me gifle et c’est tellement ça la réalité, tellement c’est ce qui se passe depuis tant d’annés.

Les seules fois où je suis moi et heureuse c’est quand je suis en voyage, loin, loin de ce que je crois que je contrõle. Ouf...

Je change de route. En tout cas je vais essayer très fort.

Pour me trouver.

Merci Jackie

Ça te viens si naturellement, comme si tu avais fait une recherche. Mais non c’est si spontanné, si fort comme un gros travail d’équipe mais qui se fait par toi seule au moment même où tu y penses. C’est irréel!


Vous vous demandez probablement si je canalise des personnes décédées? Oui, ça m'est arrivé à quelques reprises et, malheureusement pour l'instant, je ne suis pas confortable avec cet exercice. Je trouve qu'il s'agit là d'un domaine « sensible » et je préfère le laisser aux autres travailleurs de lumière qui ont plus d'expérience en canalisation.


Non pas que les canalisations faites en ce sens n'ont pas fonctionné. Au contraire. Mais j'ai l'impression que je vis une grande réticence lorsqu'il s'agit de transmettre un message d'une personne décédée alors que c'est le contraire lorsque je canalise les guides et les anges, comme je les appelle.


De ce fait, j'ai fait le choix de ne partager que des messages qui ont un rapport avec la personnalité ou un aspect de la vie pour lequel la personne aurait besoin d'éclaircissements et de guidance. Et, évidemment, il n'est pas question pour moi d'essayer de prédire l'avenir. Ceci dit, je découvre que la canalisation est un outil de cheminement incroyable et pour la personne qui pose la question et pour moi qui reçoit la réponse. Mes tests de rodage des deux dernières semaines (une trentaine au total) m'ont fait voir des aspects de la vie que je n'avais pas encore compris, et cela, croyez-moi, c'est un véritable cadeau pour l'auteure en éveil de conscience que je suis. Gratitude.

Si l'expérience vous intéresse, voici un lien vers ma boutique en ligne.

242 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout