Rechercher
  • jackiebhamilton

Et si nos plus grandes épreuves provenaient d'une enfance non acceptée


Je repensais à des trucs dernièrement. Comme la façon dont ma mère me traitait la plupart du temps. Sa froideur, son indifférence, son mépris... Cette façon qu'elle avait de me faire sentir stupide, inintéressante, de trop. Sentiments qui m'ont habitée pendant tellement d'années. Et que dire de sa phrase assassine : « Tu es détestable! »


Détestable, moi? Détestable, pourquoi?


Détestable d'avoir envie d'exprimer ma joie de vivre? D'ailleurs, je me rappelle trop bien la fois où j'ai vu brûler mon seul toutou parce que j'étais trop de bonne humeur ce jour-là...


Détestable d'avoir envie de laisser sortir ma créativité? D'ailleurs, je me rappelle trop bien la fois où elle m'a ridiculisée devant mon grand frère et un cousin parce que j'avais crocheté une robe et que j'en avais habillé le chat...


En fait, j'étais détestable parce que je respirais tout simplement. Parce que j'existais. C'est pourquoi, pour être acceptée de ma mère et de tout le monde, j'ai inconsciemment décidé de devenir une enfant invisible. Rappelons-nous qu'un enfant n'a pas la maturité émotionnelle pour faire la part des choses, c'est pourquoi il est si facile de le briser en deux.


Ma réflexion des derniers jours m'a fait réaliser que, probablement, nous retenons tous une seule et unique chose de notre passé - un élément / un sentiment / une blessure qui ressort plus que les autres - et ceci sert d'encre pour écrire les pages de notre histoire.


Par la suite, nous attirerons les situations et les personnes qui correspondent à cette marque au fer rouge que nous gardons vivante parce que nous croyons qu'il est nécessaire de comprendre pourquoi pour arriver à enfin nous en débarrasser.


Mais je vous le dis, il y a des milliers de pourquoi qui ne trouveront pas leurs réponses et nous devons nous faire un devoir d'avancer malgré tout. Il nous faut remplacer ces fameux pourquoi par COMMENT :


  • COMMENT pourrais-je faire pour ne plus me sentir comme je me sens et ainsi ne plus attirer à moi toutes ces expériences éprouvantes?

  • COMMENT pourrais-je faire pour couper ces liens malsains et me sentir enfin libre?

  • COMMENT pourrais-je faire pour arrêter d'écouter l'enfant blessé en moi pour devenir cet adulte fort, confiant, déterminé et équilibré?


Pour ma part, « cette bête noire dans ma vie » que je dois transcender, c'est définitivement le MÉPRIS. J'en ai encore fait l'expérience lors de ma dernière relation alors force est d'admettre qu'il doit encore y avoir quelques pourquoi qui traînent par ci par là, et ce, même si je considère être maintenant totalement en paix avec mon passé.


N'oublions pas une chose : Un bourreau / persécuteur a besoin d'une victime pour exister. Ainsi, à partir de l'instant où nous tombons dans notre blessure, nous devenons cette proie facile pour quiconque a des comptes à régler avec l'émotion que nous dégageons ou craignons.


Je vous invite à trouver vous aussi cette bête noire dans votre vie et à lui chauffer un peu les fesses pour qu'elle vous fiche la paix une bonne fois pour toutes.


Mais, le plus important : Arrêtons de nous perdre dans les pourquoi et trouvons les façons de nous en sortir ou d'arriver à bien vivre malgré tout.


111 vues

Jackie B. Hamilton, auteure
Québec, Canada

 

info@jackiebhamilton.com

© 2017 par Jackie B. Hamilton, créé avec Wix.com