Rechercher
  • jackiebhamilton

L'amour crée le miracle que nous attendons


Je crois énormément au pouvoir de l’amour au sens large du terme, mais je réalise aussi qu’alors même que nous pensons que l’amour que nous portons en nous est ce qui va « sauver » les autres, c’est d’abord et avant tout nous-mêmes que nous devons sauver en premier.


Par la suite, oui, l’amour qui émane de nous inspirera ou influencera les autres, mais la transformation doit préalablement s’opérer en nous.


En réalité, plus nous vibrons l’amour, plus nous nous sentons en équilibre et c’est seulement dans cet espace que nous pourrons véritablement arriver à intervenir sur le cours des choses, à créer et à manifester les « miracles », et ce, peu importe ce qui fait l’objet de nos inquiétudes dans le moment.


L’équilibre est un état d’esprit que l’ensemble d’entre nous passons notre vie à rechercher, que nous en soyons conscients ou pas. C’est le but ultime de notre incarnation ici-bas.


L’équilibre est lumière et nourriture émotionnelle et spirituelle, mais nous devons aussi reconnaître à quel point il peut s’avérer perturbant pour certaines personnes d’être en présence de l’amour lorsque leur fréquence vibratoire (pensées, émotions) est très basse.


Celles-ci nous verront probablement comme des « ennemis » puisque ce que nous leur faisons ressentir est intensément inconfortable.


Rappelons-nous à quel point une personne de très bonne humeur arrive à nous agresser lorsque, de notre côté, tout va de travers…


J’aimerais ici que vous vous imaginiez un poste-radio. Pour arriver à syntoniser le poste de l’amour (musique classique, par exemple), nous devons être sur la bonne fréquence, c’est-à-dire ressentir les émotions dites de haute fréquence vibratoire (bienveillance, gratitude, compassion, etc.) qui permettront de capter ce poste.


Si nous éprouvons de la haine, de la peur ou toute autre émotion apparentée, nous risquons de syntoniser un poste un peu plus turbulent et en lien avec notre ressenti (comme celui du « death metal ») ou d’être tout simplement coincés entre deux postes et ne recevoir que de la distorsion. Ici, nous allons éprouver de la confusion, de l’anxiété.


Il n’est pas facile de « vibrer l’amour » lorsque nous sommes assaillis de tous bords tous côtés par des informations ou situations qui nous sapent le moral ou nous rendent anxieux, c’est pourquoi la seule façon d’y arriver est de prendre une certaine distance : s’élever au-dessus de ce qui se passe dans le moment, s’en détacher, s’en éloigner physiquement, mais aussi et surtout mentalement.


Cela ne signifie pas que l’on devient indifférent à la situation, mais puisque la plupart du temps nous n’y pouvons rien, retenons que le seul fait de nous inquiéter aggrave les choses. S’inquiéter sans agir revient à alimenter, à donner encore plus de pouvoir. Est-ce vraiment ce que nous voulons?


Le secret est d’arriver à ne devenir qu’un simple observateur silencieux. Celui qui regarde, constate, mais ne s’investit pas émotionnellement car s’investir, je le redis, signifie participer et participer – si nous n’avons pas de solutions – n’aide en rien. Au contraire. Nous devenons une entrave à la résolution de la problématique.


Si nous voulons véritablement contribuer, restons dans l’amour car seul l’amour répare, guérit, transcende tout ce qui a besoin d’être transformé.


Vous allez me dire que nous ne choisissons pas la pensée et l’émotion qui nous tombent dessus? Je vous répondrai que c’est vrai, mais nous choisissons de les entretenir et de les alimenter, ce qui revient à nuire.


L’amour est la réponse car l’amour crée le miracle que nous attendons.


139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout