top of page
Rechercher
  • jackiebhamilton

Lorsque le désir est plus fort que la peur


Je suis probablement la plus grande trouillarde que la terre ait portée. Si, aujourd’hui, je l’assume totalement, ça n’a pas toujours été le cas.


Il y a plusieurs années, j’ai traversé la période la plus sombre de ma vie. Je ne souhaitais plus être ici. Je ne souhaitais plus me battre ou, plutôt, être battue par la vie à chaque fois que je mettais en place des offensives pour essayer d’être heureuse.


Au cours de cet été, j’étais allée visiter la Gaspésie et, en passant devant le fameux Mont-St-Pierre, mon attention s’était portée sur un deltaplane qui se déplaçait dans le ciel tel un goéland. La trouillarde qui n’avait plus rien à perdre serait bien aller sauter dans le vide ce jour-là, mais mes moyens financiers du moment ne me le permettaient pas vraiment.


Toutefois, je m’étais promis que je reviendrais un jour. Et ce jour arriva. Le 23 juin 2013, à 6 h 30 du matin, juchée en haut d’une montagne de 430 mètres d’altitude, j’attendais que l’équipe finisse de monter le matériel pour pouvoir enfin accomplir mon destin.


On pouvait ressentir beaucoup de stress sur place parce qu’à tout moment de forts vents risquaient de se lever, ce qui entraînerait l’annulation du vol. Pour ma part, j’étais d’un calme désarmant, au grand étonnement de l’amie qui m’accompagnait. Je poussais même l’audace jusqu’à m’aventurer jusqu’aux limites de la montagne et de me pencher pour voir le village tout en bas.


Toutefois, mon assurance prit fin lorsqu’on m’installa « l’attelage » et qu’on m’expliqua plus en détails ce qui allait se passer dans les prochaines minutes. J’avoue que ce sont surtout les mots « Si nos pas ne sont pas synchronisés, on risque de se tuer. » qui me déstabilisèrent. Pardon?


Inutile de vous dire qu’à cet instant précis mon instinct de survie s’est réveillé. Je n’étais quand même pas venue ici pour y laisser ma vie!


C’est ainsi que, pendant un temps qui nous parut à tous une éternité, je me suis retrouvée complètement paralysée sur place. Plus de son, plus d’images. J’étais tétanisée.


Le fait est qu’aux première et deuxième simulations que nous avions faites, j’avais constaté que mon soulier avait tendance à vouloir s’accrocher dans le tissu de ce qui ressemblait à un sac de couchage (l’enveloppe dans laquelle je devais glisser mes jambes une fois en plein vol). Alors les probabilités de se planter en courant sur la rampe étaient de l’ordre du très possible. Une chance sur trois peut-être? Euh…


Mais pas question de reculer! Je n’avais pas attendu toutes ces années pour rebrousser chemin.


Il y avait à l’intérieur de moi une voix plus forte que la raison qui m’interdisait d’y aller et cette voix me persuadait que je pouvais, que je devais y arriver. C’était comme si ce saut allait faire la coupure entre l’ancienne et la nouvelle Jackie. Il prenait donc une importance capitale.


Si, dans la vie, j’avais souvent abandonné par peur ou par manque de ténacité, il n’était pas question que je m’inflige une fois de plus cette déception et cette humiliation. Mon désir de me dépasser est donc devenu plus fort que la trouille de mettre ma vie en danger.


C’est ainsi qu’au compte de trois, nous nous sommes finalement élancés, le moniteur et moi. Entre le ciel et la terre, il n’y avait plus de résistance. Je me laissais tout simplement porter par le vent en admirant le merveilleux paysage qui se présentait sous mes yeux et en réalisant l’importance du moment que j’étais en train de vivre.


Comme nous surplombions la route, il est apparu une voiture et j’ai pensé : « Dire que c’était moi, en bas, il y a plusieurs années et je rêvais alors d’être tout en haut. »


Ce moment de dépassement restera à jamais gravé dans ma mémoire puisqu’il représente beaucoup plus qu’un simple vol en deltaplane. Il symbolise la victoire du désir sur la peur; le désir qui sollicite en nous le courage et la force, qui fait taire les craintes et ressuscite la foi.


Parfois, lorsqu’il m’arrive de me sentir un peu fragile par rapport à certaines situations, je visionne la vidéo de mon vol en deltaplane et, aussitôt, je me retrouve plongée dans cet incroyable état de grâce. 🙏

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page