Rechercher
  • jackiebhamilton

Ma vie, c'est du théâtre


Je racontais à quelqu’un, dernièrement, un épisode difficile de ma vie et ces mots se sont soudainement échappés de ma bouche : « Ma vie, c’est du théâtre! ».


J’ai alors éprouvé un sentiment de libération intense; comme si je venais de découvrir quelque chose d’important.


Mon interlocutrice a essayé de mettre en doute cette puissante affirmation, mais c’était peine perdue puisque je venais de le réaliser, là… que ma vie, à de nombreuses reprises, a nécessité de ma part de « faire comme si » (de faire semblant) et, pour moi, cela signifie que j’ai alors joué un rôle.


Je pense, entre autres, à toutes les fois où j’ai fait comme si tout allait bien pour éviter d’avoir à raconter à quel point ça n’allait pas. À toutes les fois où j’ai voulu faire croire que, moi aussi, je vivais une belle histoire d’amour parce que je n’avais pas le courage d’admettre que je m’étais encore trompée.


Ce que nous vivions alors n’avait rien de l’amour; c’était une farce monumentale. Il faut savoir faire la différence entre des plaisirs passagers et le véritable bonheur qui dure plus que quelques heures et, à l’époque, je confondais les deux.


Il n’est pas évident de se l’avouer. C’est même très humiliant en fait. Humiliant de dire haut et fort que notre vie n'a souvent été qu’une contrefaçon : une réplique de quelque chose que nous aurions aimé vivre, certes, mais qui n’était pas tout à fait là.


« Ma vie, c’est du théâtre! » est une prise de conscience qui me fait un bien énorme. Comme si, désormais, je pouvais repartir à zéro, sur des bases beaucoup plus authentiques et cela me rend fébrile et remplie d’espoir. Je crois que c’est là que j’en suis rendue dans mon cheminement.


Enfin, je laisse tomber les masques. Des masques qui ont demandé tellement d’énergie, tellement de contrôle de ma part et qui, en fait, n’ont jamais rempli leurs promesses de me faire sentir plus heureuse.


Je ne suis pas la seule à prétendre être ou vivre quelque chose qui n’est pas tout à fait là. Nous avons tous ce réflexe de vouloir projeter une image « parfaite » d’une situation qui, bien souvent, est loin de l’être.


Nous sommes motivés par ce besoin d’être comme les autres. Les autres que nous croyons parfaitement comblés dans leur vie amoureuse ou de famille. Dans leur carrière. Mais est-ce réellement le cas ou ils sont aussi en train de jouer leur propre pièce de théâtre?


C'est pourquoi je nous invite aussi à sortir de nos nombreux rôles improvisés et à assumer pleinement ce que nous sommes et ce que nous vivons.


Personnellement, je n’ai plus envie de faire semblant. Je n’ai plus envie de marcher sur des œufs pour éviter de déplaire, tout cela en devant encaisser des frustrations et des humiliations.


J’aspire à être de plus en plus, à vivre de plus en plus dans l’authenticité. Peut-être que cela me coûtera quelques relations, mais la pièce de théâtre est désormais terminée. 🙏

91 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout