Rechercher
  • jackiebhamilton

Nouvelle relation : Apprendre à voir les signes


Nous avons peut-être une ou plusieurs histoires à raconter au cours desquelles le prince charmant s’est changé en crapaud avant la fin du premier acte (ou Cendrillon en Cruella).


À vrai dire, nous avons tous la capacité de percevoir certains signes inquiétants dans les premiers moments de nos fréquentations et tous ceux et celles qui font la sourde oreille ou ferment les yeux sur certains comportements questionnables finissent souvent par en payer le prix en aval.


Bien que ces constatations s’appliquent également dans les domaines amicaux et professionnels, les relations de couple sont celles où il est le plus facile de tomber dans le panneau.


Il n'est pas rare d’assister à des histoires où, dès le départ, le ou la dulciné(e) démontre certains traits de personnalité plutôt contradictoires, au point où nous en arriverons parfois à nous demander qui est cette personne avec qui nous sommes en train de vouloir faire des projets d'avenir.


Ce qu'il y a, c'est que nous voulons TELLEMENT croire en l'amour et vivre une belle histoire comme « tout le monde » que nous sommes souvent prêts à ignorer les signes évidents qui confirment que ça va faire des feux d’artifices, oui, mais pas ceux auxquels nous aspirons.


Le plus triste, c'est que nous savons, la plupart du temps, que nous sommes sur le point de faire une gaffe. Toutes nos cloches sont en alerte, mais nous continuons tout de même à avancer dans la relation.


J’ai vécu ce genre de situation où on se dit, par la suite : « Mais qu’est-ce qui n’allait pas avec moi? » Et croyez-moi, je peux comprendre à quel point le mental travaille fort pour banaliser les situations inacceptables.


Nous essayons souvent de nous convaincre que ladite personne doit certainement vivre un stress anormal pour se transformer ainsi en tyran sous nos yeux. Ou nous entretenons cette folle idée qu’il ou qu’elle va changer parce qu’avec nous, c’est différent.


Mais laissez-moi vous dire qu’aucun individu ne change réellement si ça vient d’un ultimatum. Si c’est le cas, les mauvais comportements risquent de revenir puisqu’on n’a pas vraiment compris ce qu’on fait de mal et pourquoi on le fait.


Un désir de changement doit d’abord et avant tout émerger de soi. Et il survient principalement à la suite d’une prise de conscience importante.


Cela revient donc à dire qu’en restant avec une personne qui nous fait la vie dure, nous ne l’aidons pas à s’améliorer car nous lui donnons la permission de continuer à faire ce qu’elle a toujours fait, à continuer à ne pas voir ce qui, en elle, est un réel problème.


Peu importe les raisons qui font que nous acceptons d’entrer dans la demeure dans laquelle il y a déjà un début d’incendie, le fait est que nous devons assumer nos choix et nous responsabiliser.


Il y a fort à parier que si nous avons fermé les yeux sur toutes ces offenses une première fois, nous risquons de le refaire encore et encore. La raison en est fort simple : Nous sommes rarement à l'écoute des signes que la Vie met sur notre route pour nous protéger. Nous préférons nous accrocher à notre croyance et la défier encore et encore, tant et si bien que nous perdons des années, des décennies, avec une personne qui nous traite comme de la merde. Et pire encore, nous choisissons d'avoir des enfants avec celle-ci!


Même chose ici pour nos amitiés ou nos relations professionnelles. Celles-ci devraient exiger le même genre de respect et de bienveillance de la part de chacun.


Voici quelques conseils pour ceux et celles qui sont, dans le moment, dans les premières phases d’une relation romantique et qui se posent des questions.


Je peux vous dire qu’en partant, si vous vous posez des questions, c’est qu’il y a quelque chose qui accroche ou vous êtes restés traumatisés et fragilisés par la relation précédente.


Conseil numéro 1 : Toujours se méfier des changements soudains de température. Si une personne pète les plombs sans raison dès le début de la relation, ça promet pour la suite. Si elle passe de la douceur à la colère, de la gentillesse au mépris, de la patience à l’énervement.


Même chose pour tout comportement qui, tout à coup, devient excessif : consommation d’alcool, besoin de solitude ou de liberté avec les amis, doit constamment choisir les activités, veut tout savoir de notre vie ou de ce que nous avons fait au cours de la journée, etc. Ici, attention, les dépendants affectifs ont toujours la cote au début parce qu'ils sont romantiques et attentionnés, mais ils finiront vite par nous mettre en cage et nous étouffer.


Conseil numéro 2 : Attention aux manipulateurs et manipulatrices de ce monde qui réussissent à tourner les conversations à leur avantage de sorte de nous faire porter le blâme et la culpabilité sans même que l’on s’en aperçoive.


Conseil numéro 3 : Une personne qui parle en mal de son ex devrait tout de suite susciter notre méfiance. Il y a toujours deux versions à une histoire et la façon dont nous racontons nos anciennes relations en dit long sur la façon dont nous nous sommes comportés et nous comporterons.


Notre rapport avec nos parents a aussi une incidence. Un homme qui méprise sa mère, peu importe, risque de mépriser facilement sa conjointe. Une femme qui idolâtre son père risque de toujours trouver que son conjoint n’est pas à la hauteur.


En espérant que nous arriverons à faire confiance aux signes de la Vie la prochaine fois qu’ils se présenteront, je nous souhaite à tous des relations enrichissantes et épanouissantes.


155 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout