Jackie B. Hamilton, auteure
Québec, Canada

 

info@jackiebhamilton.com

© 2017 par Jackie B. Hamilton, créé avec Wix.com

30/07/2019

Please reload

Articles récents

Faire l'amour pour « réparer »? Erreur!

 

Quelqu'un me disait dernièrement quelque chose de fort intéressant.  Il mentionnait l'idée qu'on ne devrait jamais faire l'amour avant d'avoir clarifié ou réglé la situation ou le conflit qui nous préoccupe.  Il avait entendu cela d'un preacher américain.

 

Le point de vue m'a tout de suite charmé et j'ai même trouvé que ça méritait d'être approfondi.  Au fond, si nous y réfléchissons sérieusement, comment pouvons-nous penser qu'une simple partie de jambes en l'air arrivera à effacer toute la frustration, la colère ou la peine ressentie?  Croyons-nous vraiment qu'après avoir atteint l'orgasme, toutes les fautes seront pardonnées et effacées et nous pourrons repartir à zéro?

 

En réalité, si nous en voulons à notre conjoint parce qu'il travaille trop et nous néglige, ce n'est pas quelques ébats par-ci par-là qui nous feront nous sentir véritablement considérées.  Même chose pour les hommes qui ont à subir des comportements excessifs de la part de leurs partenaires.  Le sexe, même si très bon, ne fera pas disparaître les nuages qui se forment au-dessus du couple.

 

Le sexe empêche de voir le vrai portrait de la situation

 

Trop souvent, le sexe ne sert qu'à nous détourner du vrai problème.  Il achète momentanément la paix.  Il est un sparadrap sur un bobo, mais le bobo, lui, existe toujours qu'on le veuille ou non.  Il est donc faux de penser qu'une « baise » va tout régler.  Elle risque de faire baisser la tension, oui, mais il ne faut pas croire que nous sommes sortis d'affaire pour autant.

 

En fait, j'ai parfois l'impression que le sexe est un hallucinogène.  Il altère momentanément notre pensée, mais - heureusement ou malheureusement - nous finissions toujours par revenir sur terre.

 

C'est pourquoi, je ne trouve pas bête cette idée qui dit que nous devrions toujours régler ce qui ne va pas avant de nous laisser aller à des ébats sexuels.  D'une certaine façon, ça oblige les deux partenaires à faire des efforts pour mieux communiquer et pour communiquer plus rapidement.  Et le sexe risque d'être encore meilleur une fois que toutes les petites questions en suspens seront réglées.  N'est-ce pas que ça fait du sens?

Please reload

Suivez-moi
Please reload

Recherche
Please reload

Archive
  • Facebook Basic Square