Rechercher
  • jackiebhamilton

Comment surmonter ces situations qui nous perturbent


Même si on veut et essaie très fort de rester positif dans la vie, il reste que, de temps en temps, on se retrouve quand même à vivre des situations qui viendront nous ébranler, soit nous faire de la peine, nous mettre en colère, nous décevoir, nous rendre honteux, etc.


Cela fait partie des expériences humaines et personne ne peut vraiment y échapper malheureusement. La question toutefois est la suivante : « Comment arriver à passer à travers ces petites ou grandes épreuves en perdant le moins de plumes possible? ».


Je me suis penchée sur le sujet et voici quelques pistes de solutions pour nous permettre de rendre ces périodes inconfortables moins longues et/ou moins difficiles.


NOTRE PERCEPTION

La première chose qu'il faut se demander est si l'importance que nous donnons à la chose est fondée. Est-ce que nous alimentons ou grossissons volontairement une situation qui, en fin de compte, n'est pas aussi dramatique que nous voulons bien l'affirmer? Ici, le simple fait de remettre en perspective les choses suffit parfois à nous faire nous sentir mieux.


NOTRE BESOIN DE CONTRÔLE


La deuxième piste à explorer est à savoir est-ce que la situation nous déstabilise à ce point parce qu'elle est en lien avec notre besoin de tout contrôler?


Quelqu'un d'autre décide et gère à notre place et cela ne fait pas du tout notre affaire. Du coup, nous vivons une grande résistance qui, si nous n'apprenons pas à lâcher prise, risque de faire encore plus de dégâts sur notre moral et notre physique que ladite situation en elle-même.


Parfois, il faut simplement permettre que la Vie ou toute autre personne prenne les rennes, et ce, pendant un certain temps. Cela n'a rien à voir avec le fait d'être faible, mais plutôt avec le fait d'avoir assez de force de caractère pour accepter de ne pas toujours être celui ou celle qui décide.


Apprendre à faire confiance, c'est une attitude gagnante. SE SERVIR DU DRAME POUR SE SENTIR VIVANT


Avons-nous besoin de drame, dans notre vie, pour avoir l'impression d'exister? Trouvons-nous une certaine forme de réconfort dans le fait que, lorsque notre vie va mal, les autres nous accordent plus d'attention? Nous nous sentons davantage aimés. Il s'agit ici d'un piège que, probablement, nous n'avons jamais réalisé : celui de trouver un avantage à continuellement vivre dans le chaos.


RECONNAÎTRE SA PART DE RESPONSABILITÉ


La majorité du temps, nous sommes bouleversés par ce qui nous arrive parce que nous pensons, souvent à tort, que nous faisons l'objet d'une injustice, c'est-à-dire que nous n'avons pas contribué à la situation d'aucune façon et, de ce fait, nous en devenons une victime. Eh bien, laissez-moi vous dire ceci : Un scénario ne peut se jouer sans la participation de tous les acteurs, et ce, même si certains sont beaucoup plus passifs que d'autres.


On peut très bien être fautif de par nos actes ou être fautif du fait que, justement, nous choisissons de ne rien faire du tout.


VIBRER CE QUE L'ON VEUT


Un des trucs que je trouve très efficace - et qui est mon préféré - est celui de toujours se tourner vers ce que l'on veut vivre, sentir, obtenir, être... au lieu de rester dans l'énergie de ce qui nous fait souffrir. Ce qu'il y a de merveilleux avec le fait d'être insatisfait de sa vie, c'est que ces mêmes insatisfactions peuvent être transposées en affirmations positives qui, si nous les ressentons avec assez d'intensité et de constance, attireront immanquablement dans notre vie de nouvelles conditions. En réalité, les insatisfactions sont des indicateurs de ce qui a besoin d'être changé dans notre vie.


Ainsi, on peut y aller avec des phrases du style : Je veux une vie de couple harmonieuse. Je veux un emploi dans lequel je vais m'épanouir. Je veux la tranquillité d'esprit et la sécurité financière. Je veux un corps fort et en santé. Etc. Il s'agit ici d'une loi et personne n'y échappe. Heureusement. ;-) LES GENS HEUREUX N'ONT PAS D'HISTOIRE Il y a cette phrase qui dit : « Les gens heureux n'ont pas d'histoire. » Ce que cela signifie, c'est que les personnes qui sont plus souvent dans la zone bonheur que dans la zone malheur sont uniquement en quête du simple et du facile et il ne leur viendrait même pas à l'idée d'alimenter ou de donner de l'importance à ce qui viendrait perturber cet équilibre.


Pour eux, ce qui compte réellement, c'est de donner et de recevoir de l'amour. Alors, je nous invite tous à prendre exemple ici afin de changer nos perceptions, d'arriver à lâcher prise et, surtout, de ne pas utiliser les drames de notre vie pour aller chercher l'attention et l'amour des autres puisque le bonheur, en réalité, ne réside pas dans le fait de subir les situations, mais dans le fait de s'en servir pour construire quelque chose de différent et de positif.

Visitez ma boutique en ligne (livres, programme, méditation, canalisation)!

109 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout