top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurjackiebhamilton

La véritable motivation derrière de besoin d'être en couple


Que se cache-t-il réellement derrière ce besoin viscéral, cette obsession à vouloir être en couple? 

Qu’espérons-nous vivre de plus épanouissant avec cette PERSONNE que nous ne vivons pas déjà (ou ne pourrions pas déjà vivre) à travers nos autres relations interpersonnelles?  À part le sexe, bien entendu, qui probablement favorise une intimité et une complicité qui sont plus difficiles à retrouver ailleurs.


Pourquoi ce sentiment intense et permanent qu’il manque quelque chose à notre vie?  Qu’en solo, nous passons à côté de quelque chose de beau et de grand.  Qu’en solo, nous faisons « pitié ».   Que de vivre en solo signifie probablement que nous ne sommes pas dignes d’être aimés.  Qu’il y a quelque chose qui cloche chez nous.


Nous aspirons tous - ou avons tous déjà aspiré - vivre une relation romantique parfaite.  Et c’est probablement ce désir intense (et illusoire) qui fait qu’après plusieurs relations désastreuses, nous continuons toujours à chercher. 


Nous avons soif et notre soif ne se trouve jamais rassasiée.  Alors nous cherchons un puits pour nous abreuver.  Puis, un autre.  Mais ce puits, j’en ai bien peur, ne se trouve pas à l’extérieur, mais bien à l’intérieur de chacun de nous.  Nous cherchons donc au mauvais endroit et c’est pourquoi nous sommes souvent déçus et frustrés.


En réalité, ce que nous voulons, c’est de rencontrer une personne qui viendra nous confirmer que nous avons de la valeur.  Et qui le fera en comblant nos besoins d’attention, d’amour et de sécurité.  Une oreille et une épaule.  Quelqu’un pour nous aider à apaiser, à surmonter nos souffrances ou, probablement même, pour les prendre en charge.  Un « sauveur ».


En un mot, nous voulons emprunter le chemin le plus court.  Celui qui ne nous obligera pas à nous remettre en question.  Ne nous obligera pas à changer.  À nous améliorer.  À évoluer.

Mais ici nous avons tout faux car le couple est, justement, l’environnement qui viendra tester et mettre à l’épreuve toutes nos faiblesses et tous nos « défauts de fabrication ».


C’est le miroir que nous essayons de fuir depuis toujours puisque, nous pouvons en être sûrs, l’autre nous montrera ou fera sortir TOUT ce que nous n’aimons pas de nous.  Tout ce que nous refusons de voir, d’accepter, de pardonner ou de guérir.  Et vice versa.


C’est pourquoi je pense que ce que nous recherchons véritablement, ça n’est pas tant un conjoint ou une conjointe à aimer et qui nous aimera, mais c’est quelqu’un qui NOUS AIDERA À MIEUX NOUS COMPRENDRE ET À MIEUX AIMER LA PERSONNE QUE NOUS SOMMES. Car nous nous projetons toujours dans le regard des autres. 


Notre partenaire, c’est également et surtout le parent avec lequel le courant passait moins bien.  Celui qui a été absent, indifférent, injuste.  Malhonnête et méprisant même.  Celui qui nous a fait le plus mal, volontairement ou involontairement. 


Petite parenthèse ici :  Si nous avons vécu une relation fusionnelle avec l’un de nos parents, il est fort probable que nous essayions de reproduire ceci avec nos partenaires. Dans ce cas-ci, le mandat de la personne qui nous accompagne est quasi impossible à accomplir.


Il est donc juste de dire qu’en cherchant à tout prix à être en couple, c’est comme si nous demandions à la Vie de nous ramener dans ce scénario qui a, pourtant, été très éprouvant pour certains. Pour les éclopés de l'enfance, le but inconscient est, désormais toutefois, de mieux comprendre ce qui se passe et, possiblement, de pardonner ou de réparer ce qui, en nous, a été cassé.


Oui, nous espérons rencontrer une personne qui viendra nous confirmer que nous avons de la valeur, mais cette confirmation, elle ne peut réellement venir d’une tierce personne malheureusement.


Toutefois, ce sont nos rapports avec les autres – nos relations de toutes sortes – qui, souvent, font la lumière sur nos zones d’ombre et c’est pourquoi le couple est une expérience qui peut nous aider à accélérer le processus de compréhension et d'acceptation de qui nous sommes; mais, attention, il peut également produire l'effet inverse.


À chacun d'user de discernement ici. Le couple, oui, mais pas à n'importe quel prix! ____________ Je vous invite à écouter ma compo musicale préférée. (Oui, oui, j'ai déjà voulu être chanteuse.) Celle-ci démontre à quel point le désir de perfection dans les relations est quelque chose qui nous habite tous : la recherche de l'inaccessible étoile.

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page