Rechercher
  • jackiebhamilton

Mais qu'est-ce qui m'arrive


Lorsque nous sentons une lourdeur ou une noirceur qui, soudainement, semble vouloir prendre ses aises – un état dépressionnaire qui ne semble pas réellement relié aux circonstances actuelles de notre vie et qui, de ce fait, est déstabilisant – nous avons tendance à nous sentir impuissants et à éprouver une certaine panique.


« Mais qu’est-ce qui m’arrive? Pourquoi je ne trouve plus de motivation dans ce que je fais, dans ce que je suis? Qu’un rien me vire à l’envers ou me fait prendre le mors aux dents? Que je ne parviens plus à être dans la gratitude et dans une joyeuse expectative… »


Connaissez-vous les cycles de la vie? Les naissances, les deuils, les résurrections, pour ne parler que de ceux-ci. Tout cela au sens figuré ici, bien entendu.


À chaque jour, nous emmagasinons des informations sous formes de pensées, d’expériences, de ressentis (exprimés ou non) et ce sont toutes ces données qui s’accumulent à l’intérieur de nous, qui se rallient les unes aux autres ou qui s’opposent, qui forment une danse ou qui s’entrechoquent… Tout cela finit par nous plonger dans un cycle : une période où un certain ménage intérieur doit être fait pour nous permettre de poursuivre notre route.


La façon dont je le vois, c’est un peu comme si nous collections des données (expériences) durant un certain temps et que, tout à coup, le système qui supporte ces données a besoin de se mettre hors-circuit pour bien analyser et en venir à une conclusion par rapport à la suite des opérations.


En ce qui me concerne, vous ne serez pas surpris de savoir que les cycles semblent très rapprochés dans ma vie parce que, justement, mon cerveau est constamment en ébullition, à analyser ceci et cela, à ramener du fin fond de mon être des choses qu’inconsciemment je ne voulais probablement pas voir ou entendre.


Est-ce que je me sens plus à l’aise de les vivre parce que j’ai à les expérimenter régulièrement? Pas du tout! À chaque fois, d’ailleurs, je mets un certain temps avant de comprendre que je suis probablement en train de vivre une phase : un shutdown, un reset.


Toutefois, à partir de l’instant où je réalise ce qui m’arrive – le fait que du ménage est en train de se faire à l’intérieur de moi – cela m’apaise quelque peu. Je continue toujours à ressentir les effets de l’opération en cours, mais je ne suis plus autant dans la résistance. Je ne suis plus autant effrayée.


Il faut parfois tendre le bras et non le cacher derrière son dos si nous voulons guérir celui-ci. Et c’est un peu ce qui se passe avec les cycles. Nous devons apprendre à les laisser faire leur travail : à faire du rangement et du classement dans nos pensées et émotions, à réparer tout ce qui a été cassé. 🙏


* * *

Découvrez mon tout dernier livre LE MIRACLE est en nous! Visitez ma boutique en ligne via https://www.jackiebhamilton.com/boutique

95 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout