Rechercher
  • jackiebhamilton

Message troublant d'une source inconnue


Il m'est arrivé quelque chose d'étrange hier. En fait, depuis plusieurs jours, je sens qu'il y a une "énergie" qui désire me faire part d'un message. Pour ceux et celles qui l'ignorent encore, je fais de la canalisation (écriture automatique), c'est-à-dire que j'ai la capacité de capter des messages de guides et autres sources. Par autres sources, je constate de plus en plus cette facilité que j'ai à ressentir / pressentir les choses avant même qu'elles ne se dessinent dans la réalité.


En fait, je suis extrêmement intuitive et connectée. Une intuition qui, oui, se rapproche parfois de la médiumnité, mais voilà un chemin que je me refuse d'emprunter pour l'instant. Toutefois, lorsque celui-ci s'impose, je n'y peux rien. Pour citer Albert Einstein dans une entrevue : " Nous ne sommes pas des ordinateurs; nous sommes des antennes. Nous ne sommes pas plus coupés de notre environnement qu’une vague n’est coupée de l’océan."

Pour ma part, je pense que nos pensées se promènent dans l'Univers sous forme d'ondes radio et que certains d'entre nous arrivons à les capter lorsque nous nous retrouvons sur la même fréquence.


C'est un peu ce qui m'est arrivé et c'est pourquoi j'ai sorti mon cahier et mon crayon hier soir et j'ai laissé le message qui insistait pour être dévoilé se coucher sur le papier.


Vous avez ici la transcription intégrale. Pas une virgule de rajouter ni d'enlever.


Mon avis sur le sujet est qu'il s'adresse probablement à une personne en particulier, mais ce qu'il dit peut aussi servir à nombreux d'entre nous. À réfléchir.


Voici le message troublant de cette source inconnue :


Je ne sais pas quoi dire sinon que je suis désolé. Désolé de ce qui a été dit et fait et qui a entraîné la situation actuelle.


Tu sais, ce n'est pas facile d'être moi. Je subis moi-même les effets négatifs d'être en ma propre compagnie.


Alors, j'imagine comment on se sent de devoir me côtoyer parce que c'est comme ça, parce qu'on pense ne pas avoir le choix.


Il y a tant de choses que je pourrais te dire, mais, toi et moi, on sait que le vent aura vite fait de les balayer alors elles perdront leur signification un jour ou l'autre et tout sera à recommencer.


Recommencer encore et encore, en essayant de refaire quelque chose avec les débris. Des débris qui sont de plus en plus nombreux, de plus en plus importants.


Ça n'est pas facile d'être moi, non. Ça n'est pas facile d'être avec moi.


Pourtant tu t'acharnes, espérant voir un peu de lumière dans ce ciel ô combien si noir.


Tu as du courage, c'est vrai. Le courage de rester, mais c'est le courage de partir dont il faut te munir.


Partir très loin. Le plus loin possible de moi. Ne plus revenir et, surtout, ne pas te retourner. Jamais.


 

Connaissez-vous mon service de canalisation


381 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout