Rechercher
  • jackiebhamilton

Mon post mortem sur les relations amoureuses


Je pense, sincèrement, que si nous arrêtions de véhiculer et d'entretenir l'idée que, quelque part, se trouve l'homme ou la femme de notre vie, nos relations amoureuses ne s'en porteraient que mieux. Je vous rassure tout de suite ici; je ne suis pas une « grinch » de la St-Valentin, mais je crois, toutefois, avoir vécu suffisamment d'expériences et avoir été témoin de suffisamment d'histoires d'amour pour pouvoir affirmer, aujourd'hui, que la quête d'un idéal est souvent ce qui nous empêche d'accéder à une réalité, moins parfaite certes, mais une réalité qui vaut davantage la peine d'être vécue que le monde d'illusions dans lequel nous nous enfermons et qui nous empêche, finalement, de vivre de véritables histoires. Il s'avère utopique, à mon avis, d'aspirer à vivre un jour une relation parfaite, considérant que toute relation est, au départ, constituée de deux êtres tout à fait imparfaits. Vous ne pensez pas?


Vous l'avez probablement déjà réalisé par vous-mêmes : La vie de couple est un véritable laboratoire à expérimentations à partir du moment où nos travers et nos défectuosités se mettent à sortir, à moins, évidemment, que nous soyons experts dans l'art de cacher ce que nous sommes réellement. Je ne crois pas qu'il existe de types de relations beaucoup plus demandantes que les relations de couple. La preuve : Nous n'exigeons pas de nos amis et de notre famille, ce que nous exigeons de notre partenaire.


Le fait est qu'en amitié nous vivons rarement avec la peur de perdre l'autre ou qu'il nous soit infidèle, par exemple. Le degré de proximité et le désir d'exclusivité, voilà ce qui rend les relations amoureuses plus challengeantes et, par surcroît, plus souffrantes.


Paradoxalement, celles-ci exercent aussi une incroyable fascination et une attirance sans borne : Nous pensons que l'amour, le vrai, règlera tous nos problèmes, à commencer par l'acceptation de ce que nous sommes dans nos parts d'ombre et de lumière, mais, surtout, dans nos parts d'ombre. Ici, bien entendu, alors même que nous n'avons pas encore réussi nous-mêmes à nous accepter...


Et puis, il y a le fait que la plupart d'entre nous ne sommes pas prêts à faire et à être ce que nous exigeons de la part de l'autre, n'est-ce pas?


CONSEILS POUR AIDER AU SUCCÈS D'UNE RELATION DE COUPLE

Prendre le temps de guérir ses blessures


La beauté de la chose avec les ruptures de couple, c'est qu'elles nous permettent de mieux savoir ce que nous voulons et, techniquement, ce qui a besoin d'être travaillé.


Toutefois, il y a aussi un bémol qui est que, trop souvent, nous restons marqués au fer rouge par notre expérience et c'est souvent le prochain partenaire qui en fera les frais si nous ne prenons pas le temps de guérir nos blessures. Il est donc souhaitable pour tous de régler toutes nos bibittes avant de penser entreprendre toute nouvelle relation car notre méfiance et notre vulnérabilité risquent de tout faire foirer.

Corriger ce qui accroche


Il y a des gens qui, après trois échecs amoureux reliés à la même problématique, n'ont pas encore compris de quel côté se trouve le problème!

Si notre jalousie ou nos problèmes de dépendance ont déplu à tous nos partenaires par le passé, il y a de fortes chances pour que ces mêmes comportements, s'ils ne sont pas adressés et améliorés, produisent le même effet chez le nouvel amoureux ou la nouvelle amoureuse. Élémentaire, mon cher Watson!

Toutefois, certaines personnes préfèrent se mettre la tête dans le sable en essayant de se persuader que ce sont les autres, le problème. Alors, si nous faisons partie de celles-ci, il serait peut-être temps de faire une petite introspection. Right?

Être capable de rester soi-même, tout en ayant la flexibilité et l'ouverture d'esprit de s'adapter à l'autre


Un couple, c'est un team. Pour qu'une équipe fonctionne, il faut qu'il y ait de la communication et, par conséquent, que chacun soit entendu et considéré dans ses points de vue et valeurs. Par la suite, le défi est de trouver un terrain d'entente qui conviendra à chacun. Dehors, les attitudes du style « On me prend comme je suis » ou, à l'inverse, « Prêt à tout pour que ça fonctionne »!


Ce qu'il faut, c'est un juste équilibre et les points suivants ne sont pas à négliger :


  • On ne doit pas marcher sur des oeufs, mais tout de même faire attention pour ne pas être trop abrasifs dans nos opinions et nos interactions.

  • On peut s'affirmer et prendre sa place sans pour autant écraser l'autre.

  • Il est souhaitable de continuer à avoir une vie à soi, mais aussi de porter une attention spéciale à sa vie à deux.


Faire de l'admiration l'élément dominant de sa relation


Dans les couples que je connais et qui fonctionnent sur le long terme, la notion d'admiration l'un envers l'autre est très présente et je crois, sincèrement, que c'est la clé du succès. Pourquoi?


Parce que l'admiration réciproque :


  • Contribue à augmenter le lien d'attachement

  • Procure un sentiment de confiance et de sécurité

  • Rend la relation spéciale et donne envie d'en prendre soin

  • Place les partenaires dans une position de gratitude


En terminant, je pense sincèrement qu'il est possible de faire la rencontre d'une personne qui est rendue à la même place que nous dans la vie, côté cheminement et aspirations. Et probablement que lorsque ça arrive, on a cette impression d'avoir rencontré « la bonne personne ».


De ce fait, je pense que, si on part avec les bons ingrédients, la recette devrait être réussie! (Clin d'oeil)


Visitez ma boutique en ligne (livres, programme, méditation, canalisation)!

300 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Jackie B. Hamilton, auteure
Québec, Canada

 

info@jackiebhamilton.com

© 2017 par Jackie B. Hamilton, créé avec Wix.com