Rechercher
  • jackiebhamilton

Pour tous ceux qui ne s'aiment pas


Quand on y pense, c'est quand même incroyable d'imaginer que probablement 95 % de la population ne s'aime pas. Vous croyez peut-être que j'exagère, mais je n'ai qu'à regarder autour de moi, dans mes amis, dans ma famille, dans mes collègues de travail... pour voir à quel point nous avons tous une estime qui a besoin d'être améliorée.


Mais pourquoi sommes-nous devenus des handicapés de l'amour? De cet amour que l'on doit se porter à soi-même et, souvent, de celui que l'on devrait éprouver pour les autres.


Ici, je vais sûrement prononcer les mots que vous ne voulez pas entendre parce que vous êtes probablement rendus là dans votre vie : Ce sont les comportements des parents envers leurs enfants qui font que ces derniers deviennent des êtres équilibrés ou des êtres blessés qui seront incapables de fonctionner normalement. Du moins, nos parents et notre environnement ont une grande part de responsabilité dans la construction de notre personnalité.


Pourtant, il est tout simplement impensable et contre nature que ceux-là mêmes qui nous ont procréés ne soient pas capables de nous donner de l'attention, des encouragements, de la sécurité, de l'amour... Impensable que l'image qu'ils nous renvoient de nous-mêmes, de par leurs gestes et paroles, est celle que nous entretiendrons toute notre vie, et ce, à moins d'en décider autrement.


Plusieurs d'entre nous avons souvent ressenti, dans les discours ou les silences de nos parents, que... nous n'aurions pas dû venir au monde. Que nous sommes stupides et insignifiants. Que nous dérangeons, que nous prenons trop de place.


Le pire, c'est que nous avons fait confiance à ceux que nous pensions être plus forts, plus intelligents que nous. Tellement confiance que nous devons maintenant faire thérapie sur thérapie pour faire tomber tous ces murs que nous avons dû ériger pour arriver à survivre ou à nous protéger.


Rappelons-nous ceci toutefois : Une âme écorchée ou frustrée ne peut pas enseigner ce qu'elle n'a pas encore transcendé alors, si nous sommes de ces personnes qui avons des problèmes avec nos émotions et notre estime, ne faisons pas comme nos parents et veillons à y remédier.


Comment? En commençant par arrêter de blâmer notre passé et tous ceux qui ont contribué à le rendre misérable. Nous ne sommes plus le petit enfant sans défense. Nous avons grandi extérieurement. Il serait maintenant grand temps de grandir intérieurement.


En vérité, le simple fait d'accepter de faire un travail sur soi, c'est déjà une preuve d'amour ou, du moins, une ouverture vers l'amour. Alors n'ayons pas peur de déterrer tout ce qui est enfoui car c'est la seule façon de remettre les choses dans leur perspective et de repartir sur de nouvelles bases.

286 vues

Jackie B. Hamilton, auteure
Québec, Canada

 

info@jackiebhamilton.com

© 2017 par Jackie B. Hamilton, créé avec Wix.com