Rechercher
  • jackiebhamilton

À quoi ça sert d'être une bonne personne


Je me demande parfois à quoi ça sert d'être une bonne personne. À quoi ça sert d'être bienveillant, gentil et compatissant envers les autres? À quoi ça sert de toujours essayer de comprendre tout le monde, même ceux qui n'arrivent pas à se comprendre eux-mêmes? Pourquoi nous faut-il toujours trouver une raison pour expliquer et excuser leurs maladresses et leur méchanceté?


Au fond, qui est le plus heureux? Celui qui fait du respect la principale ligne de conduite de sa vie ou celui qui s'en fout tout simplement?


Qui est le plus blessé? Celui qui a appris à se mettre dans les souliers de l'autre ou celui qui piétine tout sur son passage sans aucune gêne ni culpabilité?


Ce soir, je suis sous le choc. Bien malgré moi (mais avec l'aide de l'Univers), j'apprends une fois de plus que ce ne sont pas les gentils qui remportent la partie, mais les personnes fausses qui ont très peu de considération envers leurs prochains. De ce fait, j'aurais envie moi aussi d'être méchante pour une fois, et ce, afin à tout le moins de ne plus ressentir sur mes épaules la lourdeur d'être encore « la victime » dans l'histoire.


Mais je n'y arrive pas parce que je sais trop bien que lorsqu'on blesse une personne, on blesse aussi tous ceux qui font partie de son entourage et, surtout, on se blesse soi-même en bout de ligne.


De ce fait, je reste là immobile à essayer de voir comment mon corps va bien faire pour arriver à digérer cette information qui me jette carrément à terre. Non, je n'ai pas pleuré. Pas encore du moins, mais ma nuque est tellement tendue que j'arrive à peine à tourner la tête vers la droite. La droite qui représente l'avenir, un avenir qui vient de basculer d'une certaine façon avec cette nouvelle qui s'est maladroitement dévoilée à moi quelques minutes auparavant.


Heureusement, les copines sont là pour m'écouter (me lire). Cela permet de sortir un peu de pression... sinon je crois que la soupape aurait sauté. Et, puis, les minutes passent et les informations qui se bousculent dans ma tête deviennent peu à peu digérables et gérables, tant et si bien qu'une heure plus tard, je suis redevenue calme et en contrôle de mes émotions, de ma vie.


À partir d'ici, j'aurais envie de dire que tout ceci ne m'appartient pas, mais ce ne sont que des mots que l'on proclame pour faire joli. Lorsqu'une personne nous traite incorrectement ou nous déçoit amèrement, ça nous appartient quand même un peu.


Au fond, puisque je le savais depuis le début, je viens tout simplement de vivre une épisode d'une histoire qui était déjà écrite à l'avance. Il n'y manquait que la mise en scène et quelle mise en scène, mes amis!


Ceci dit, pour répondre à la question initiale, à quoi ça sert d'être une bonne personne? Hé bien, ça sert à mettre un peu d'humanité dans un monde qui, trop souvent, en manque, et cela, ça n'a pas de prix.

Profitez de l'été qui s'installe pour faire la lecture de mon tout dernier livre La promesse d'une vie meilleure. Commandez en ligne en toute sécurité (version numérique disponible pour l'Europe).

574 vues

Jackie B. Hamilton, auteure
Québec, Canada

 

info@jackiebhamilton.com

© 2017 par Jackie B. Hamilton, créé avec Wix.com