Rechercher
  • jackiebhamilton

Savons-nous seulement comment notre cerveau fonctionne


Savons-nous seulement comment notre cerveau fonctionne? Nous ne nous arrêtons pas à nous poser cette question qui, pourtant, si elle était répondue nous éviterait bien des maux de tête.


Je ne vous apprends rien en vous disant que nous réagissons tous selon différents stimuli, et ce, en fonction de la façon dont nous avons été élevés, mais aussi des croyances auxquelles nous avons adhéré tout au long de notre vie.


Ainsi, certains sont plus « frileux » ou explosifs devant X situations qui, pour d’autres, ne représentent aucun intérêt. Et c’est un peu ce qui complique les choses car, dépendamment, des circonstances devant lesquelles nous nous retrouvons, nous risquons d’avoir des réactions diamétralement opposées. Il faut donc travailler sur notre capacité d’adaptation et d’arriver à mieux comprendre comment fonctionne notre cerveau nous servira en ce sens.


Ce qu’il faut, c’est réussir à savoir comment il interprète et synthétise l’information. Quels sont les ordres qu’il envoie pour « nous protéger ». Oui, oui, pour nous protéger, c’est-à-dire ne pas perdre la face ou le contrôle, ne pas se laisser manquer de respect, ne pas subir l’humiliation ou la honte.

Vous connaissez sûrement des personnes qui se voient toujours dans la position de victime alors que d’autres agissent comme si elles étaient sur un champ de bataille, voyant en tout un chacun un ennemi à combattre.


D’apprendre à connaître comment notre cerveau fonctionne nous aidera à faire une pause avant d’intervenir. Nous nous verrons en train de faire ladite chose (comme un témoin silencieux) et, à la longue, cela nous aidera à rapidement ramener les choses dans leur perspective et non plus à réagir sans réfléchir à tous les stimuli qui se présentent sur notre route.


De pouvoir se dire « Ah, c’est pour ça que je réagis toujours de cette façon! Maintenant je comprends! » est une véritable délivrance car rappelons-nous toutes ces fois où, suite à une explosion ou réaction intense, nous nous sommes sentis honteux et humiliés alors que, probablement, notre comportement spontané voulait justement nous éviter de subir cet embarras.


C’est un beau projet que celui d’être en mode vigie par rapport à ses propres comportements car plus nous collecterons des données sur comment et pourquoi nous agissons ou réagissons de telle ou telle manière, plus nous pourrons opérer des changements significatifs.


 

Envie d'obtenir de la guidance par rapport à un aspect de votre vie? Faites appel à la canalisation!

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout